Eau et conflit dans le bassin du jourdain

“Si nous réglons tous les problèmes du Proche-Orient mais pas celui du partage de l’eau, note région explosera. La paix ne sera pas possible”
“les Palestiniens se figurent traditionnellement l’eau comme un don du ciel, une ressource illimitée, et sont donc plus enclins au gaspillage. La construction de la nation israélienne est très liée à l’idéal des premiers sionistes, très attachés à la terre, et donc à l’eau. Le kibboutz est un des mythes fondateurs d’Israël : cette exploitation agricole collective marque le lien des pionniers à leur Terre Sainte, à la fois l’exploitation et la défense du sol contre les ennemis. Ainsi, l’eau occupe une place spéciale dans l’imaginaire des Juifs, en lien avec le mythe de cette agriculture pionnière.”
“L’exploitation de ces ressources continuera donc, malgré l’article 55 du Règlement de la IVème Convention de la Haye, stipulant qu’une puissance occupante ne devient pas propriétaire des ressources en eau et ne peut les exploiter pour le besoin de ses civils.”

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Eau-et-conflits-dans-le-bassin-du.html