Inégalité salaire Homme / Femme

« Si l’on tient compte des différences de tranches d’âge, de type de contrat, de temps de travail, de secteur d’activité et de taille d’entreprise, environ 10,5 % d’écart de salaire demeure inexpliqué selon les données du ministère du Travail.

Cette différence de traitement se rapproche d’une discrimination pure (ou ’toutes choses égales par ailleurs’) pratiquée par les employeurs à l’encontre des femmes. Cependant, d’autres facteurs non mesurés ici peuvent entrer en jeu et justifier partiellement ce phénomène, à l’instar de la situation familiale, du domaine du diplôme possédé ou des interruptions de carrière. »

https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes-etat-des-lieux

 

sourcehttps://www.insee.fr/fr/statistiques/2128979

 

« Les économistes ont bien sûr essayé de comprendre de tels écarts. En schématisant, ils ont trouvé trois explications : c’est la faute aux hommes (discriminations), aux femmes (préférences personnelles, par exemple pour limiter le temps de travail)… et à la nature (aptitudes). »

https://www.lesechos.fr/06/03/2017/lesechos.fr/0211853421850_sous-les-inegalites-de-salaires-entre-femmes-et-hommes.htm#yM83mzscm5IRvwLO.99

 

« Enfin, à ces éléments statistiques s’ajoute un élément de logique : puisqu’il semble de notoriété publique que les femmes touchent donc systématiquement moins que les hommes à travail égal, pourquoi diable les patrons continuent-ils d’employer des hommes, plus cher de 20 à 30% ? Les employeurs seraient donc assez malins pour discriminer activement les femmes et les empêcher d’accéder aux postes mieux rémunérés, mais trop sots pour le faire avec les hommes. »

Il n’y a pas d’écart salarial hommes/femmes

« Cette différence de traitement se rapproche d’une discrimination pure pratiquée par les employeurs à l’encontre des femmes», confirme l’Observatoire des inégalités. Outre le facteur discrimination, des études ont révélé que les femmes sont aussi leurs propres ennemies: elles négocient beaucoup moins que les hommes leurs salaires à l’embauche, et une fois en poste, elle «attendraient» davantage qu’une augmentation ou une promotion leur reviennent naturellement alors que les hommes hésitent moins à en demander. »

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2016/03/24/29006-20160324ARTFIG00001-les-femmes-gagnent-63-de-moins-que-les-hommes-toutes-choses-egales-par-ailleurs.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *