« Imposer sa langue, c’est imposer sa pensée »

« Ce point est fondamental. Il faut bien comprendre que la langue structure la pensée d’un individu. Certains croient qu’on peut promouvoir une pensée française en anglais : ils ont tort. Imposer sa langue, c’est aussi imposer sa manière de penser. Comme l’explique le grand mathématicien Laurent Lafforgue : ce n’est pas parce que l’école de mathématiques française est influente qu’elle peut encore publier en français ; c’est parce qu’elle publie en français qu’elle est puissante, car cela la conduit à emprunter des chemins de réflexion différents. »

http://www.levif.be/actualite/belgique/claude-hagege-imposer-sa-langue-c-est-imposer-sa-pensee/article-normal-165911.html

Terreur dans l’Hexagone

« Analysant la dynamique de l’islamisme radical en France, l’auteur est conduit à mettre en cause la responsabilité des politiques publiques dans plusieurs domaines. Notamment l’inconséquente politique carcérale qui fait de la prison le meilleur incubateur du djihadisme, la trop lente prise de conscience de la formidable efficacité du cyber-djihadisme pour diffuser la propagande anti-occidentale, les failles béantes des politiques de la ville et la responsabilités de certaines collectivités territoriales dans l’installation de poches salafistes, les échecs, enfin, de l’École, du Lycée comme de l’Université. « 

http://www.telos-eu.com/fr/societe/terreur-dans-lhexagone-par-gilles-kepel-note-de-le.html