Les fondements du sionisme

« Le congrès de Bâle préconise « l’encouragement systématique à la colonisation de la Palestine » et « des démarches […] afin d’obtenir des gouvernements le consentement nécessaire pour atteindre le but du sionisme ». Ces deux recommandations sont annonciatrices de deux contradictions qui structurent encore le conflit entre Israël et le peuple palestinien. La première est la contradiction entre la volonté de créer un État juif en Palestine et l’existence d’un peuple autochtone sur cette terre (il n’y a que 5 % de Juifs, en Palestine, en 1900). La seconde est la contradiction entre la rhétorique émancipatrice du sionisme et sa communauté d’intérêts avec les puissances impérialistes. »

« Le génocide confère une légitimité nouvelle au sionisme et les grandes puissances voient d’un bon œil la création d’un État allié au cœur d’une région aux enjeux géostratégiques majeurs, dans laquelle se développent les mouvements anticoloniaux. C’est ainsi qu’en novembre 1947, l’ONU décide d’un partage de la Palestine entre un État juif (54 % du territoire) et un État arabe (46 %). Les dirigeants sionistes acceptent le partage mais vont tout mettre en œuvre pour étendre au maximum la superficie de l’État juif et pour en expulser les non-Juifs. Lorsqu’en mai 1948, Israël proclame son indépendance, qui déclenche la première guerre israélo-arabe, 400 000 Palestiniens ont été chassés. À l’armistice, en 1949, Israël a conquis 78 % de la Palestine et 800 000 Palestiniens sont réfugiés. »

http://2ccr.unblog.fr/2015/12/28/les-fondements-du-sionisme/

Eau et conflit dans le bassin du jourdain

“Si nous réglons tous les problèmes du Proche-Orient mais pas celui du partage de l’eau, note région explosera. La paix ne sera pas possible”
“les Palestiniens se figurent traditionnellement l’eau comme un don du ciel, une ressource illimitée, et sont donc plus enclins au gaspillage. La construction de la nation israélienne est très liée à l’idéal des premiers sionistes, très attachés à la terre, et donc à l’eau. Le kibboutz est un des mythes fondateurs d’Israël : cette exploitation agricole collective marque le lien des pionniers à leur Terre Sainte, à la fois l’exploitation et la défense du sol contre les ennemis. Ainsi, l’eau occupe une place spéciale dans l’imaginaire des Juifs, en lien avec le mythe de cette agriculture pionnière.”
“L’exploitation de ces ressources continuera donc, malgré l’article 55 du Règlement de la IVème Convention de la Haye, stipulant qu’une puissance occupante ne devient pas propriétaire des ressources en eau et ne peut les exploiter pour le besoin de ses civils.”

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Eau-et-conflits-dans-le-bassin-du.html

Syrie, la théorie des dominos chiites et sunnites

“ On assimile souvent à tort les Alaouites syriens à des Chiites. En Syrie, les Alaouites représentent 10% à 12% de la population et leur religion est de façon très lointaine dérivée du chiisme. Les Assad sont des alaouites et la communauté alaouite est intimement liée à l’Etat syrien.”

“La guerre attire des hommes de tous pays venus se battre les uns contre les autres, avec du côté chiite le soutien de l’Iran et du Hezbollah libanais au régime syrien, et du côté sunnite celui de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Turquie et de différents groupes djihadistes affiliés à d’al-Qaida, qui apportent leur aide à la rébellion syrienne. Les rebelles sont dans leur grande majorité des sunnites comme la majeure partie de la population syrienne.”

http://www.slate.fr/story/75131/syrie-chiites-sunnites

Hong-Kong : quand les médias nous demandent d’oublier l’histoire coloniale

« Le gouvernement chinois a donc expliqué que le futur gouverneur de Hong Kong sera élu par les habitants du territoire. Cependant, les candidats ne pourront pas être des hommes sous influence faisant campagne avec des financements étasuniens et britanniques : Pékin propose donc des candidats qui portent le principe simple, mais complexe : « un pays, deux systèmes »… »

http://www.michelcollon.info/Hong-Kong-quand-les-medias-nous.html?lang=fr

Pourquoi la tête de Bachar el-Assad serait trop coûteuse pour l’Occident

« Au sein même de la communauté alaouite, les critiques sont nombreuses. Mais pour un groupe significatif de la population, assez nombreux pour garantir son pouvoir jusqu’à aujourd’hui, il est au minimum le moindre mal et celui qui est capable de ramener la sécurité dans le pays. Il ne faut pas exclure qu’une partie des Syriens le supporte réellement dans son action. Enfin, sa vrai légitimité ne repose pas sur le suffrage universel mais sur la fidélité d’un appareil répressif efficace. »

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/30/31002-20151030ARTFIG00149-pouquoi-la-tete-de-bachar-el-assad-serait-trop-couteuse-pour-l-occident.php

Mali afganistant, les lecons oubliés

“Peut-on s’étonner que de nombreux musulmans voient dans ces interventions une croisade contre l’islam — Afghanistan, Irak, Somalie, Liban, Mali, sans oublier les guerres menées à Gaza. ? “

“Combien de fois nous a-t-on expliqué qu’il n’y avait pas le choix, que « nous » défendions en Afghanistan la sécurité de l’Occident : si « nous » étions battus là-bas, les combats se déplaceraient demain dans nos banlieues.”

“On peut remarquer, au contraire, que chacune de ces expéditions coloniales aboutit à plus d’insécurité, plus de contrôles, plus de surveillance et, par là même, à une atteinte aux libertés fondamentales.”


http://blog.mondediplo.net/2013-01-14-Mali-Afghanistan-les-lecons-oubliees